ZFS pour des mises à jour sereines

Table des matières

Avec FreeBSD 9.0 qui est sorti il y a presque six mois, il est grand temps de se mettre à jour. On ne peut pas à la fois prétendre au status de cyborg, et utiliser autre chose que la dernière version de son OS préféré !

Dans un épisode précédent on avait installé son serveur avec ZFS, justement pour pouvoir faire des mises à jour avec une solution de repli si les choses tournent mal. On a deux solutions : faire un snapshot puis mettre à jour, avec la possibilité de faire un rollback plus tard ; ou alors installer dans un nouveau volume et pointer le bootloader sur le nouvel environnement. J'ai exploré la deuxième option. Cette deuxième option permet de ne pas tout perdre s'il faut revenir en arrière. On verra dans la suite si cela devait se révéler utile…

1 Préparation

Histoire d'avoir les ports déjà construits, on installe poudriere, la configuration se résume à pointer sur un FTP proche de chez nous. Ensuite on prépare un environnement pour 9.0 :

poudriere jail  -c -v 9.0-RELEASE -a amd64 -j poudre90
poudriere ports -c

On récupère la liste des ports installés, et tant qu'on y est on récupère aussi leur configuration pour que poudriere reconstruise les ports avec les bonnes options.

(pkg_version -o; jexecall pkg_version -o) >portlist
sort <portlist| uniq >portlistuniq
cut -d' ' -f1 <portlistuniq >portlist
cp -r /srv/jails/*/var/db/ports/* /usr/local/etc/poudriere.d/options
poudriere bulk -f portlist

2 Le système de base

Pendant que poudriere mouline, on installe FreeBSD 9.0 sur un système de fichiers à part.

zfs create zroot/slash90
zfs set mountpoint=/slash90 zroot/slash90
zfs create zroot/slash90/usr

cd /slash90
fetch http://ftp.fr.freebsd.org/pub/FreeBSD/releases/amd64/amd64/9.0-RELEASE/{base,kernel,src}.txz
tar -xpf base.txz
tar -xpf kernel.txz
tar -xpf src.txz

Pour les fichiers de configuration, on va copier la configuration depuis notre environnement actuel vers l'installation toute fraîche, puis lancer un coup de mergemaster(8) :

cd /slash90/etc
cp -a /etc/ .
chroot /slash90
mergaster -FUvi

On profite également d'être dans un chroot dans /slash90 pour installer les ports qu'on vient de construire.

La configuration réseau a un peu changé. Une configuration avec plusieurs addresses dans chaque famille ressemble à :

ifconfig_nfe0="inet 203.0.113.13/24"
defaultrouter="203.0.113.254"
ifconfig_nfe0_ipv6="inet6 2001:db8:1:8248::1/64 accept_rtadv"
rtsold_enable="YES" # ou ipv6_defaultrouter="fe80::f00:baa%nfe0"

ifconfig_nfe0_alias0="inet  198.51.100.43/32"
ifconfig_nfe0_alias1="inet6 2001:db8:1:8248::25"
ifconfig_nfe0_alias2="inet6 2001:db8:1:8248::53"

ipv6_network_interfaces n'est plus nécessaire.

On copie également /usr/local/etc dans /slash90.

3 Bascule vers 9.0

Pour basculer d'un environnement vers l'autre, il suffit1 de faire :

zfs set canmount=noauto zroot/slash82
zfs set canmount=noauto zroot/slash82/usr

vi /slash90/boot/loader.conf
# Ajouter : zfs_load="YES"
# et : vfs.root.mountfrom="zfs:zroot/slash90"
zfs unmount zroot/slash90
zfs unmount zroot/slash90/usr
zfs set mountpoint=/ zroot/slash90
zfs set mountpoint=/usr zroot/slash90/usr
zpool set bootfs=zroot/slash90 zroot

Dans mon cas, l'environnement actuel est installé dans zroot/slash82, avec /usr qui est dans zroot/slash82/usr. Si la racine du système est directement à la racine du pool ZFS, il y aura quelques subtilités, si on passe zroot en noauto il faudra penser à modifier les autres points de montage par exemple. De plus, chez moi /var est dans zroot/var, monté automatiquement par ZFS, donc il n'y a pas besoin de le déplacer.

Au premier essai, ma kimsufi n'a pas démarré. Un peu d'investigation via le le mode rescue-pro d'OVH (un simple netboot avec les disques accessibles) ne donne rien. Un zpool import -o altroot=/mnt plus tard, on refait la bascule dans l'autre sens (en utilisant zroot/slash82), et on retrouve une machine qui boote.

Le lendemain, je retente l'opération, cette fois en vKVM (une machine virtuelle qui démarre sur le disque dur du serveur), et là… le démarrage se passe correctement. Je ne sais pas pourquoi au premier essai, les choses se sont bloquées au boot.

Après un peu d'exploration, on voit qu'il y a certaines choses qui ont été « perdues » :

  • ce qui est dans /root (un script de sauvegarde, par exemple) ;
  • ce qui est dans /usr/local. J'ai pensé aux ports et à leur configuration, mais j'ai laissé de côté le RTM d'OVH, les dossiers de données de poudriere… ;
  • /home (qui ne contenait guère que ~fred/.ssh/authorized_keys d'intéressant).

Il suffit de monter zroot/slash82 (qui est actuellement en canmount=noauto) pour avoir accès à ses données et les réinstaller.

4 Les jails

On pourrait tout à fait adopter la même procédure : installer dans un système de fichiers à part, y compris les ports, rapatrier les configurations, et pointer ezjail vers la nouvelle installation. La mise à jour en place semble plus simple, et tellement moins risquée que pour la machine hôte…

ezjail-admin update -s 8.2-RELEASE -U

Attention, freebsd-update essaie de mettre à jour le noyau, il faut le relancer à la main une deuxième fois.

Malheureusement, il faut lancer à la main mergemaster pour chacune des jails (et tant qu'on y pense, mettre à jour le gabarit d'ezjail).

Pour les ports, grâce à la préparation faite plus haut, on a déjà des packages binaires à jour pour nos jails, et il suffit de lancer un jexecall portmaster -a pour tout mettre à jour.

5 Conclusion

Le passage à 9.0 n'a pas été aussi facile qu'attendu. En particulier, je ne sais pas pourquoi le premier démarrage n'a pas réussi du premier coup, et si c'est dû à l'utilisation de ZFS ou pas. De plus, la méthode que j'ai suivie n'était pas idéale —je suppose qu'en ayant de vraies procédures de backup-restore, je n'aurais pas oublié RTM ou les scripts qui traînent dans /root. D'un autre côté, le paramètre bootfs plus jouer un peu avec les points de montage permet de basculer facilement d'une installation à l'autre ; c'était une promesse de ZFS, et cette promesse est tenue. Au premier essai, c'est ce qui m'a permis de revenir sur une configuration fonctionnelle.

Je regrette de ne pas avoir adopté poudriere plus tôt.

Notes de bas de page:

1

Il serait certainement possible de laisser /usr hériter de zroot/slashXX, et ainsi il n'y aurait qu'un seul point de montage à déplacer.

Auteur : Frédéric Perrin (fred CHEZ resel POINT fr)

Date : 2015-06-06 sam 19:49

Sauf mention contraire, les textes de ce site sont sous licence Creative Common BY-SA.

Certains des articles sont publiés sur Planet Libre, l'aggrégateur des blogs de la communauté francophone du Logiciel Libre.

Ce site est produit avec des logiciels libres 100% élevés au grain et en plein air.